Le syndrome prémenstruel

DATE : 8 juillet 2022 By :

Ameline – Naturopathe

Un phénomène qui touche 1 femme sur 3 et reste pourtant méconnu.

J’ai longtemps cru, comme vous peut-être, qu’avoir ses règles était synonyme de douleurs, d’irritabilité et de sauts d’humeurs. Comme si ce n’était pas possible d’être sereine et en bonne santé (mentale et physique) pendant mes règles. J’appréhendais mon humeur chaque mois et prenais soin d’adapter mon emploi du temps en cas de douleurs trop intenses.

Mais en étudiant la naturopathie, j’ai compris que la plupart de ces symptômes étaient en fait dus à des dérèglements. Le syndrome prémenstruel n’est en rien une fatalité, c’est seulement le signe que quelque chose coince dans votre organisme.

Quels symptômes prémenstruels sont issus des dérèglements de l’organisme?

On a tendance à croire que les douleurs physiques et la variation de ses émotions sont hormonales et que l’on ne peut rien n’y faire. S’il est vrai que les hormones jouent un rôle important dans notre organisme, nous avons toutes la possibilité d’agir sur notre corps et de favoriser un bien-être pendant nos règles. Pour bien vivre votre prochain cycle, voyons d’abord si vous subissez le syndrome prémenstruel. Voici une liste, non exhaustive, des symptômes que vous pouvez avoir pendant vos règles et sur lesquels vous pouvez agir :

Symptômes émotionnels :

  • Irritabilité accentuée
  • Crise d’angoisse
  • Excès de colère
  • Période de déprime
  • Montée de l’anxiété
  • Sujet à la tristesse
  • Sauts d’humeurs, etc.

Symptômes physiques :

  • Douleurs en bas du ventre
  • Phase de constipation
  • Tensions et douleurs mammaires
  • Migraines récurrentes
  • Rétentions d’eau
  • Nausées fréquentes
  • Insomnies, etc.

Comment réduire les symptômes prémenstruels?

Maintenant que je vous ai listé les différents troubles qui peuvent précéder ou accompagner vos règles, vous voulez sans doute apprendre les techniques pour les apaiser. Je dois vous avertir que les outils que je vais vous partager peuvent réduire les troubles, mais un accompagnement est préférable pour vraiment définir les causes et mettre en place des solutions.

  • Réduire les aliments proinflammatoires : le pain blanc, les pâtisseries, les aliments frits, les boissons gazeuses et sucrées, la viande rouge, la viande transformée, les produits laitiers et autres aliments riches en graisse animale…)
  • Combler vos carences, notamment en vitamines du groupe B (qui compte 8 vitamines) et en magnésium : le magnésium se trouve dans le cacao (le chocolat noir non traité de préférence), les fruits à coque et les graines, les céréales complètes, les fruits de mer et les poissons gras.
  • Aider votre foie à travailler : le mode de vie de notre société rend souvent nos foies tellement surchargés qu’ils ne peuvent plus faire leur travail correctement.
  • Rééquilibrer votre microbiote intestinal : véritable écosystème de micro-organismes qui peuplent nos intestins, le microbiote assure le bien-être de nos organismes.
  • Travailler sur l’émotionnel et votre relation au cycle féminin : le cycle féminin est plus souvent subit qu’accepté par la plupart des femmes et cela joue sur son rythme et ses symptômes.

Apprendre à comprendre le cycle féminin est un premier pas pour vivre ses règles confortablement.