Le Boom du quinoa

DATE : 11 mars 2021 By :

Ameline – Naturopathe

Même si vous ne savez pas exactement ce que c’est, je suis sûre que vous avez déjà entendu le mot quinoa. Il est le grand gagnant des bobos français, la coqueluche des restaurants parisiens et le nouvel or du marché mondial. Le quinoa est réputé pour ses vertus et s’est rapidement fait une place dans cette nouvelle vague qui prône le vert, le bio et les aliments sains.

 

D’où ça vient ?

Le quinoa est une plante herbacée (de la nature de l’herbe) qui pousse dans les montagnes des Andes, essentiellement en Bolivie et au Pérou. Il était connu comme la « céréale du pauvre » dans sa région locale, mais connaît aujourd’hui une véritable expansion dans le luxe.

Si sa production participe aujourd’hui au travail de milliers de locaux, il est important de noter que de nombreuses « fausses » productions voient aussi le jour. En effet, un grand nombre de paysan.e.s, poussés par les entreprises, essaient de faire pousser le quinoa en bas des montagnes. Évidemment, ça ne fonctionne pas… Ils essaient donc avec des pesticides. Malheureusement, ça fonctionne bien…

En tant que consommateur, privilégiez le bio et le local, c’est-à-dire les productions des Andes, pour avoir un produit de qualité.

 

Quelles sont ses vertus ?

Le quinoa possède le grand avantage de contenir des protéines végétales riches. Il apporte les acides aminés que le corps ne peut pas fabriquer. Autant vous dire que les végétariens/végétariennes et les végans en raffolent !

Facile à cuisiner, le quinoa ne possède pas de gluten et devient donc une alternative intéressante aux pâtes, mais aussi au riz et autres céréales.

Sa richesse en fibre permet de réguler le transit intestinal, car il limite le temps de passage des toxines dans l’intestin.

C’est également un aliment alcalinisant qui vient contre-balancer notre consommation de produits acidifiants (citron, viandes, produits laitiers, œufs, huiles végétales, sucre raffiné…). Le quinoa permet de participer à garder l’équilibre acido-basique essentiel pour l’organisme.

 

Comment le cuisiner ?

Alors, vous l’avez compris, le quinoa c’est bon pour la santé. Mais concrètement, comment ça se cuisine ?

Idéalement, faites tremper le quinoa dans un bol en verre pendant une nuit pour enlever la saponine qui a un goût amer. Pour le niveau de l’eau, veillez à ce que les graines soient recouvertes, mais pas noyées. Si vous avez oublié de faire tremper votre quinoa ou que vous n’avez pas le temps, pas de panique. Il vous suffit de bien le rincer deux fois pour retirer le goût amer.

Une fois que votre quinoa est bien rincé et égoutté, versez-le dans une casserole. Pour une cuisson « al-dente », ajoutez 1,5 fois son volume d’eau. Pour une cuisson plus ferme, 2 fois son volume d’eau.

Portez la casserole à ébullition, puis baissez le feu et laissez-le cuire pendant 10 minutes. Si vous voyez que le quinoa manque d’eau, n’hésitez pas à en rajouter pour qu’il n’accroche pas à la casserole. Ôtez le quinoa du feu et laissez-le gonfler pendant 5 minutes.

C’est prêt !

Pour être sûr.e d’avoir un quinoa bien cuit, vérifiez que chaque graine a doublé de volume et a libéré son germe (qui est blanc et en forme de spirale).

 

Une idée de recette :

Quinoa au saumon et petits légumes

 

Ingrédients : (pour 4 personnes)

  • Environ 80 g de quinoa sec par personne
  • 1 petit fenouil
  • 2 échalotes
  • 1 poireau
  • 2 carottes
  • 1 avocat
  • Du saumon fumé

 

Lavez et coupez les légumes en petits dés, puis faites cuire les carottes, le poireau et les fenouils au cuit-vapeur.

La cuisson au cuit-vapeur est plus intéressante, car elle garde plus de nutriments.

Faites cuire votre quinoa au cuit-vapeur pendant 12 à 15 minutes

Faites revenir les échalotes avec un filet d’huile d’olive. Ajoutez les légumes cuits et le quinoa.

Dressez et ajoutez au dernier moment l’avocat et le saumon fumé coupé en fines lamelles.

 

Dégustez !