L’asperge, un légume royal

DATE : 13 avril 2021 By :

Ameline – Naturopathe

Avec sa robe ivoire, tantôt teintée de violet, tantôt de vert (cela dépend de la manière de la récolter), l’asperge est connue et reconnue pour sa délicatesse. Croquant ou tendre, en salade ou en plat chaud, le légume printanier apporte le plein de nutriments et régale nos papilles.

L’asperge arrive dans nos potagers et c’est une bonne nouvelle pour notre santé.

 

D’où ça vient ?

Avec son aspect ivoirien, l’asperge apparaît pour la première fois dans l’Égypte Ancienne. Elle est représentée dans des fresques en tant qu’offrande aux Dieux égyptiens, prouvant déjà la dimension de sa valeur.

En France, l’asperge fait son entrée tardive au XVe siècle dans la sphère très privée de la noblesse. Surnommée « l’ivoire à manger » ou « le légume royal », le légume ne devient accessible à tou.te.s qu’au XIXe siècle.

Si je vous raconte tous ses faits historiques, c’est d’abord parce que ça me fait plaisir, mais aussi pour vous expliquer que l’asperge est un légume précieux. Nous y avons accès depuis peu de temps seulement.

 

Quelles sont ses vertus ?

Alors, outre ses propriétés contre la gueule de bois (l’asperge nettoie les toxines de l’alcool dans le foie), notre cher légume est riche en fibre et convient donc au bon fonctionnement de l’organisme. Les asperges vont particulièrement améliorer le travail du transit. Elles nettoient le foie et les reins et s’avèrent très utiles pendant une cure détox.

Généreuse en vitamine B9, l’asperge est un allié de la femme enceinte puisque ses propriétés favorisent le développement des fœtus. Attention tout de même à ne pas en abuser, car il n’est pas recommandé aux femmes enceintes de faire de cure détox…

Bien sûr, l’asperge permet de régénérer les cellules et favorise donc les jolies peaux. Si vous voulez un teint rayonnant, vous savez maintenant ce qu’il faut manger.

 

Comment la cuisiner ?

Beaucoup de personnes se demandent s’il faut éplucher les asperges avant de les cuisiner. Certain.e.s disent que cela varie selon la couleur des asperges, d’autres selon les goûts. Pour ma part, je vous conseille d’éplucher vos asperges dans le seul cas où elles commencent à vieillir et être fibreuses. Le goût est souvent plus acide et moins agréable.

Pareillement, dans le cas où la base de votre asperge est trop dure ou trop sèche, n’hésitez pas à la couper.

Pour la cuisson, quelques minutes dans de l’eau bouillante ou dans un cuit-vapeur suffisent pour obtenir un goût croquant. Plus vous laisserez cuire, plus l’asperge sera tendre.

 

Une idée de recette :

 

Taboulé aux asperges

 

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 8 asperges
  • 1 oignon nouveau
  • 8 grosses crevettes
  • 4 poignées de quinoa
  • 1 grosse tomate ancienne
  • huile d’olive
  • sel, poivre
  • sauce de soja (en option)

 

Épluchez, lavez les asperges et coupez la tête pour avoir un beau rendu pour la présentation finale du plat. Coupez le tronc de l’asperge en petites rondelles.

Dans un cuit-vapeur, mettez les asperges (têtes et petites rondelles) ainsi que le quinoa dans un récipient en verre séparé. Recouvrir d’eau à hauteur du quinoa.

Attention, les asperges seront cuites bien avant le quinoa. Comptez 6-7 minutes. Avec la pointe du couteau, vérifiez que les asperges soient fondantes, mais encore légèrement croquantes.

Dans une poêle, faites revenir l’oignon nouveau coupé finement dans un filet d’huile d’olive et les crevettes coupées en dés. Faites revenir une minute seulement pour que le tout reste un peu croquant.

Éteignez le feu. Ajoutez les asperges, la tomate (préalablement coupée en dés) et le quinoa.

Salez, poivrez.

Si vous le souhaitez, ajoutez un filet de sauce soja.

Dressez et dégustez 😉